Comment pratiquer la méditation de pleine conscience ?

Comment pratiquer la méditation de pleine conscience ?

La méditation de pleine conscience est l’une des nombreuses formes de méditation qui existent. On sait tous que la méditation dans son contexte général permet une évasion et donne la possibilité de libérer l’esprit des mauvaises pensées.

La méditation de pleine conscience est encore appelée méditation pratique et est très simple à faire. Comment pratiquer la méditation de pleine conscience ?

Méditation de pleine conscience : qu’est-ce que c’est ?

Contrairement à l’idée générale sur les méditations, la méditation de pleine conscience a pour but de converger toute l’attention vers la réalité instantanée. En clair, cette forme de méditation permet de créer un lien entre ce qui se passe à l’intérieur et la réalité extérieure.

Elle permet de se concentrer sur l’instant présent sans y apporter ses propres appréhensions. Comme toute exercice de concentration, elle permet de mieux se séparer des sentiments négatifs et permet à l’esprit de faire le plein en pensées positives.

Pour tout dire sur la méditation de pleine conscience, il faut simplement savoir qu’elle permet de ne plus se contenter d’être présent à un moment donné de la vie ; mais surtout de le vivre et d’apporter son aide en aidant à stopper la croissance des mauvaises pensées.

Quelle position pour faire une méditation de pleine conscience

Ici toutes les positions sont permises à l’excepté de celle qui ne favorisent pas la concentration et celles qui provoquent le sommeil. En général pour méditer la position la plus recommandée est celle du lotus. Cependant certaines personnes n’arrivent pas à rester dans cette position pendant une longue durée. Elles préfèrent rester assises. Dans cas, il est recommandé de s’asseoir sur une chaise sans s’adosser avec le dos tenu bien droit.

Faire la méditation de pleine conscience les yeux fermés ou ouverts ?

Déjà quand on parle de méditation, tout le monde sait qu’il faut que les yeux soient fermés. Cependant, la méditation avec les yeux ouverts est possible. Cela dépend de la capacité de concentration qu’a déjà atteint la personne ou même sa facilité à se concentrer même les yeux ouverts.

Alors il convient d’essayer ces deux possibilités pour voir celle qui convient. Que les yeux soient fermés ou ouverts, le plus important est de tirer meilleur profit de ce temps de concentration.

La méditation de pleine conscience

Le principe de base pour une bonne méditation de pleine conscience est de se concentrer sur un objet ou un sujet donné. Ici la durée n’est pas sensée dépasser quelques minutes. Cependant elle peut se rallonger jusqu’à quelques heures en fonction de sa profondeur. La méditation de pleine conscience fait appel à tous les sens de l’organisme.

Les professionnels recommandent plus souvent de se concentrer sur un objet ; le saisir par la main ; le goûter ; l’écouter ; tout ceci en se concentrant avec les yeux fermés ou ouverts. La méditation de pleine conscience a donc rapport avec un objet qui fait partie de la vie réelle. Tout élément qui peut interrompre la connexion avec le monde spirituel doit être mis à l’écart.

Vu la subtilité de ce type de méditation, il y a des stages qui sont organisés dans le but de permettre aux débutants de mieux se familiariser avec les réalités de ce type de méditation qui est efficace.

Plus clairement, la méditation de pleine conscience consiste à se concentrer sur un objet familier et par la suite focaliser toute son attention sur cet objet. En faisant cet exercice les pensées négatives qui sont visées sont libérées et l’esprit reprend contrôle avec des pensées saines.

Quelques cas pratiques

La plus grande manière de mettre en pratique la méditation de pleine conscience est de se concentrer sur sa respiration. Ici, il est recommandé de se focaliser sur sa respiration. Se concentrer sur l’inspiration et l’expiration ; sur le mouvement du corps lors de la respiration ; etc. Cet exercice permet de s’évader complètement. Plus le mouvement continue plus on idéalise le parcours de l’air dans l’organisme. Son trajet dans les narines en passant par les poumons jusqu’à sa sortie par les narines toujours.

Un autre cas pratique ici conduit à un niveau plus élevé de la méditation de pleine conscience : la méditation de pleine conscience en marchant. Ici le sujet n’est plus assis comme c’était recommandé. C’est donc un niveau bien poussé de méditation qui se fait connaitre ici. Il s’agira de se concentrer sur ses pas. Focaliser toute son attention et son énergie sur ses pas. S’il faut marcher le plus lentement possible, il faut le faire afin de vivre cet instant comme il se doit. Chaque fois que les pieds touchent le sol, ils doivent libérer une énergie négative. Jusqu’à ce que l’esprit soit totalement libéré de ses pensées qui pèsent sur lui.

Ainsi donc on peut facilement comprendre que toute activité que l’on fait peut se transformer facilement en méditation de pleine conscience. Il suffit juste savoir comment se concentrer et libérer son intérieur pour mieux vivre l’instant présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *